15.6.06

Interface homme-machine pour les jeux.

Une nouvelle un peu ancienne, c'est à dire datant du mois d'Avril, mais vraiment intéressante (de toutes façons, ce blog n'existait pas à l'époque).
Selon la revue australienne
The Age, le gouvernement australien aurait approuvé le développement d'une technologie susceptible d'interagir directement avec notre cerveau. La compagnie Emotiv Systems est en effet en train de réaliser (avec un financement de 1,5 million de dollars venant du gouvernement) un casque susceptible de lire les ondes cérébrales et d'influer ainsi sur le déroulement d'un jeu vidéo. Emotiv System est un partenaire du "Centre for the Mind" né de la collaboration entre l'Australian national University et l'université de Sydney. On y poursuit des recherches sur la créativité et l'excellence.
Découvert grâce au blog "
Pattern hunter".

Les étudiants américains accros aux "smart drugs" ?

Le phénomène n'est pas nouveau: il y a bien des années que certains étudiants ruinent leur santé aux amphétamines pour lutter contre la fatigue et accroitre leur capacité de travail. Mais aujourd'hui, ce ne sont plus les excitants qui sont consommés, mais des produits susceptibles d'agir directement sur les capacités cognitives. Selon cet article du Washington Post (découvert grâce à l'excellent blog "better humans"), l'usage de drogues comme l'Adderal (à l'origine utilisé par les victimes du fameux syndrome de "déficit de l'attention") ou le Provigil (à la base un médicament contre la Narcolepsie) ont augmenté d'environ 300% ces quatre dernières années. La cause n'étant pas, bien entendu, l'augmentation du nombre de malades sous traitement, mais l'usage de ces produits par des sujets sains, désireux de bénéficier de leurs effets importants sur la concentration, la mémoire, l'attention...Selon cet article, environ 2,25 millions des collégiens et lycéens américains (soit environ 1 sur 10) utiliseraient des produits comme la Ritaline sans ordonnance....

Comment contrôler un robot par la pensée

Un article intéressant de Christophe Jacquemin dans le blog d'Automates Intelligents sur le contôle d'un robot par la pensée:
"Une interface cerveau humain/machine non invasive qui permet par la simple pensée de faire effectuer en temps presque réel des mouvements simples à une main robotique : voici la première que viennent de réaliser l'Institut japonais international de recherche avancées en télécommunications (ATR) et le laboratoire de recherche de Honda (HRI )."
Lire la suite ...

Le café vous ouvre l'esprit!

Selon cet article du new scientist, le café rendrait ses adeptes plus ouverts à la persuasion...
Les experimentateurs ont fait boire à un panel de patients une boisson à l'orange, certains des verres contenant de la cafeine, et d'autres étant des placebos. On les a alors soumis à des arguments concernat des sujets controversés (par exemple l'euthanasie). Il s'est avéré que ceux qui avaient consommé la caféïne ont eu plus tendance à changer leur point de vue que les membres du groupe témoin.
Restait à connaitre la cause de ces curieux retournements de points de vue: le café rendrait-il influençable? Se pourrait il par exemple qu'en améliorant l'humeur, le patient soit plus à même d'être influencé par son interlocuteur?
Les experimentateurs ont alors tenté de distraire de diverses manières les cobayes alors qu'ils étaient exposés aux arguments contradictoires. Il s'est avéré alors que les changements d'opinion se faisaient plus rares. Conclusion: c'est la faculté de concentration qui rend les gens plus ouverts aux arguments d'autrui. Lorsque celle-ci se voit améliorée par un produit comme le café, l'esprit s'ouvre aux nouvelles idées. Si on l'empêche d'exercer sa concentration, il se ferme comme une huitre.

Je vous quitte, il faut que je me fasse un café...